médias culture covid

Publié par : Stephan Paul edito 0 commentaire

Nos médias soutiennent-ils vraiment la culture ?

Nous traversons un long désert pour la culture, les artistes, les techniciens et tous les métiers des arts et spectacle. La crise sanitaire que nous traversons, liée au virus de la Covid, nous oblige à vivre différemment et à mettre de côté une large part des activités artistiques. Je ne débattrai pas sur l’utilité de ces mesures, ce n’est pas le propos et je ne suis pas qualifié pour ça. C’est une période compliquée pour tout le monde. C’est un fait et pire, nous ne sommes pas en mesure d’en percevoir l’issue. Dur.

Dans ces conditions, il semble presque vain pour de jeunes artistes, pour les inconnus du grand public de considérer sortir un nouveau titre, un EP, un album. Et pourtant, nous le faisons quand même. Nous continuons d’écrire, de composer, d’enregistrer et de produire. Pourquoi ?

Parce que nous devons vivre et que la musique, les mots qui pèsent en nous doivent sortir pour nous permettre d’exister. Parce que les studios, les ingénieurs du son, les musiciens et toute la chaine qui tourne autour de la sortie d’un album doit subsister. Alors on y va.

On y va sachant pertinemment que c’est vain, que le streaming ne nous rapportera rien. Le Monde rappelait récemment que 90 % des artistes reçoivent moins de 1 000 euros par an, même avec des morceaux streamés 100 000 fois ! On y va sachant que talent ne suffit plus pour apparaitre, que les bars, les restaus, les petites salles sont fermés et ne nous permettront pas de nous faire connaitre dans nos régions. Et comme il s’agit là des principaux canaux sur lesquels les petits artistes indépendants peuvent compter … Bref, vous avez compris.

Je suis sensible aux discours des artistes sur le devant de la scène. Ils soutiennent les métiers du spectacle et à chaque intervention, ils secouent nos politiques. Et ça me réchauffe le coeur. Un peu.

Je suis à l’écoute lorsque les animateurs plaident soutenir les artistes sur leurs antennes en diffusant Vianney, Aya Nakamura, Julien Doré, Cabrel ou Biolay. Comprenez-moi bien. J’aime ces artistes, je n’ai rien contre eux, je ne renie pas leur talent, etc. Mais soyons sérieux. Si le monde de la musique a besoin de soutien, ce n’est pas par le biais de ces artistes, tout aussi excellents soient-ils.

Et je me prête à rêver.

Et si ceux qui ont le micro, ceux qui ont la lumière des projecteurs et les caméras pointées sur eux faisaient un peu plus que ça ? Et si les radios décidaient d’élargir leur programmation pour s’ouvrir un peu plus à de nouveaux talents. Et si elles décidaient de prendre des risques, d’encourager d’avantage les nouveaux talents. Il y aura toujours de la place pour Vianney, Aya et tous les autres. Et quoiqu’il arrive, ils vendront toujours leurs albums.

Et si, le temps d’un instant, les artistes connus et reconnus devenaient ambassadeurs de jeunes artistes, d’artistes en devenir. Je sais que beaucoup le font déjà en coulisses mais si une fois de temps en temps ils partageaient à leur communauté un inconnu, ils lui donneraient alors un élan incroyable. Un petit geste pour l’artiste, un grand geste pour la diversité artistique.

Allez chiche ? Une fois par mois, une fois par semaine pour les plus téméraires, vous mettez un véritable inconnu sur le devant de la scène, juste via un de vos posts. Vous sacrifiez une publication de votre séance de sport, d’une soirée entre potes, d’une ballade à la mer et vous mettez un gars, une fille, un groupe en avant. Pas le fils d’un pote ou autre, mais vraiment un inconnu.

Et si on lançait un challenge intelligent et utile ? Je remercie du fond du coeur les quelques radios locales qui sont ouvertes pour nous et restent le dernier bastion des artistes indépendants.

À bon entendeur … salut les copains !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.